fbpx
Refus d’emprunt – Quels en sont les motifs ?
Publié le :

Articles par catégorie

Refus d’emprunt – Quels en sont les motifs ?

De nombreuses causes peuvent être à l’origine d’un refus d’emprunt.

Souvent liés à votre situation professionnelle.

De nos jours, les banques sont de plus en plus exigeantes, et réticentes, elles ont besoins d’appuis importants.

Dans cet article, Arnaud Immo vous révèle les cas de refus d’emprunt les plus courants.

Refus d’emprunt pour découvert

L’une des principales raisons pour lesquelles les banques refusent parfois une demande est que le client gère ses comptes avec un solde négatif.

Ils peuvent parfois refuser même s’il y a suffisamment d’économies ailleurs pour faire le bilan. 

La capacité de générer des revenus et de les épargner est un facteur clé de la mentalité de crédit.

Et, l’utilisation de découverts indique un manque de capacité à économiser et à gérer de l’argent.

Refus d’emprunt par Manque de clarté

Il n’y a pas de vérification de crédit en France en tant que telle.

Donc la Banque vérifiera et retracera tous les revenus et les dépenses jusqu’à obtenir une conclusion satisfaisante.

Tous les points nécessitent des preuves documentaires

Ainsi, les revenus non déclarés sur une déclaration de revenus, les revenus locatifs payés en espèces, l’absence de bulletin de paie ou de déclaration de revenus peuvent poser de réels problèmes lors d’une demande.

Absence d’image sur trois ans

Les banques françaises ont du mal à prendre en compte les revenus non salariaux en l’absence de bilan sur trois ans. 

Ainsi, les salaires provenant de nouveaux emplois ou les dividendes de la première année ne sont pas suffisants pour que la banque puisse prêter.

Il peut également y avoir confusion lorsque quelqu’un a vendu son entreprise et dispose désormais d’un très grand nombre d’investissements qui génèrent suffisamment de revenus pour soutenir le prêt – mais qui n’ont pas fait leurs preuves.

Même si les actifs sont solides, une banque ne sera pas en mesure de prêter.

Dans ce cas particulier, nous pourrions avoir recours à une banque privée.

En effet, ses positions sont plus flexibles et sont plus intéressées à obtenir des actifs sous gestion. 

Toutefois, une banque privée peut résoudre certains problèmes liés à une traînée de papier terne. 

Néanmoins, cela nécessitera toujours un placement de plus de 500000 €.

La mauvaise propriété

Effectivement les banques se penchent toujours sur la sécurité du bien et leur capacité à le vendre rapidement si elles doivent faire appel au prêt.

Par conséquent, les propriétés qui prendront beaucoup de temps à se vendre peuvent être difficiles à financer.

Il s’agit notamment de propriétés comme des châteaux.

En effet, beaucoup de monde aimerai avoir un château mais il n’y a pas trop d’acheteurs réels !

GFA – pour les biens sur plan

Lors de l’achat d’un immeuble sur plan, il convient de vérifier si le promoteur dispose de sa Garantie financière d’achèvement.

Sans cela, les banques ne financeront pas le développement.

Il est important de noter que cette garantie doit provenir d’une institution française.

Revenu imposé aux États-Unis

En raison des exigences de déclaration FATCA, de nombreuses banques françaises ne peuvent pas traiter avec les contribuables américains.

Impossibilité d’obtenir une assurance